Documentation sur le jumelage et autres

La section suivante contient 5 catégories de documentation sur le jumelage:

  • Des documents de bases
  • Des protocoles de jumelage d’organismes offrant du jumelage
  • Des livres et des thèses
  • Des articles
  • Des rapports gouvernementaux

S’ensuivent quelques textes sur l’interculturel qui pourraient également vous intéresser. Bonne lecture!

Documents de base – Vision, Étapes, Impacts, Obstacles

Ces documents de Pascale Chanoux, responsable du jumelage interculturel au Centre social d’aide aux immigrants de 1995 à 1998, résument très efficacement le jumelage dans toutes ses nuances: 

Vision du jumelage (Pascale Chanoux)

Besoins, Motivations, Attentes (Pascale Chanoux)

Les principales étapes d’implantation d’un projet de jumelage (Pascale Chanoux)

Les impacts du jumelage (Pascale Chanoux)

Les obstacles possibles (Pascale Chanoux)

Voici également un document sur les motivations des jumeaux. Il peut vous aider à affiner votre processus de sélection.

Protocoles de jumelage

Guide du jumelage interculturel, fonctionnement du jumelage et autres outils (notamment en arabe) de la Maison de la famille des Maskoutains (voir la section à droite de la page)

Guide du jumelage interculturel de l’organisme SERY

Guides du Together Project (en anglais)

Le Together Project est un programme de jumelage basé dans la grande région de Toronto, qui réunit des groupes de Torontois avec des familles réfugiées. Leurs guides destinés aux jumeaux sont très complets et partagent une vision généralement similaire à celle de beaucoup d’organismes québécois.

Livres et thèses

Lefebvre-Beaulieu, Laurence (2017). Les pratiques de jumelage interculturel en contexte pluriethnique québécois : Comment renforcer le lien social au regard de la médiation interculturelle?  Essai de maîtrise en médiation interculturelle, Université de Sherbrooke. 52 p.

Cet essai de maîtrise évoque d’abord le contexte de la pluralité canadienne et québécoise, avant de présenter les diverses pratiques de jumelage interculturel au Québec – notamment à La Maisonnée, où l’auteure a effectué son stage – et les liens entre la médiation interculturelle et les différentes dimensions relationnelles du jumelage. Ces observations entre médiation et jumelage ont permis à l’auteure de formuler des recommandations intéressantes quant aux pratiques de jumelage.

 

Sous la direction de Nicole Carignan, Myra Deraîche, Marie-Cécile Guillot. (2015). Jumelages interculturels -Communication, inclusion et intégration. Presses de l’Université du Québec. 174 p.

Cet ouvrage collectif porte sur un projet novateur de jumelages interculturels qui se déroulent depuis 2002 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) entre des immigrants étudiant le français langue seconde (FLS) et des universitaires francophones de divers programmes d’études. Alterstice – Revue Internationale de la Recherche Interculturelle a rédigé un article synthétisant chaque section et chapitre du livre.

Martin, Anne. (2002). Le jumelage entre les nouveaux arrivants et les Québécois de la société d’accueil. Thèse de doctorat, Université Laval. 353 p.

Cette thèse avait comme objectif de cerner la complexité de l’intervention sociale qu’est le jumelage entre nouveaux arrivants et Québécois de la société d’accueil. Le terrain de recherche était le Réseau jumelage interculturel (1996-2004). Le texte explore notamment l’importance donnée au lien social développé par le jumelage dans sa fonction d’innovation et de transformation des rapports sociaux.

Articles

Vatz-Laaroussi, M. et J. Charbonneau. (2001).  L’accueil et l’intégration des immigrants: à qui la responsabilité? Le cas des jumelages entre familles québécoises et familles immigrantes. Lien social et Politiques, n° 46, 2001, p. 111-124.

L’article présente une recherche effectuée au Québec auprès de familles immigrantes et natives jumelées au travers d’un programme d’accueil et d’adaptation subventionné par le gouvernement et mis en œuvre par des organismes communautaires. Les auteures portent notamment une réflexion sur l’idée de la responsabilité comme composante du lien social et politique entre natifs et immigrants.

 

Rapports

Gouvernement du Canada, Division de l’évaluation – Recherche et évaluation (2010). Évaluation du Programme d’Accueil (disponible en ligne). 80 p.

Ce rapport présente les résultats d’une enquête menée entre 2004 et 2009 sur les Programmes de jumelage entre nouveaux arrivants et bénévoles canadiens de plusieurs organismes communautaires canadiens (Ontario, Alberta, Yukon, Colombie-Britannique et provinces des Maritimes).    Un résumé plus complet sera disponible sous peu. Si vous n’avez pas le temps d’éplucher tout le document, son sommaire est très pertinent et facile à lire.

Charbonneau, J., Dansereau, F. et M. Vatz-Laaroussi (1999). Analyse des processus de jumelage entre familles immigrantes et accueillantes au Québec. MRCI. 194 p.

Cet article porte sur les processus familiaux qui prennent effet dans une trentaine de jumelages. Les données proviennent d’un projet de recherche  impliquant soixante-quinze familles jumelées. L’analyse repose sur les différentes démarches que peuvent adopter les parties impliquées: le bénévolat, l’intervention et l’aide mutuelle.

Un grand merci à Pascale Chanoux pour nous avoir référé une partie de ces documents !

Autres documents

Voici d’autres textes pouvant être utiles aux intervenants en jumelage et médiateurs interculturels, mais sans lien direct avec le jumelage:

Communication et médiation interculturelle

Communication interculturelle I, 2007. Centre d’information, de conseil et de formation Professions de la coopération internationale. 20 p.

Ce document définit de façon claire la communication interculturelle et explore les différents styles de communication et quelques stratégies pour gérer les chocs culturels.

La communication interculturelle et ses obstacles. Valérie Auger. Université de Sherbrooke / Interactions Vol. 9, no 1, printemps 2005. 38 p.

L’évolution des politiques et des pratiques québécoises dans la gestion de la
diversité culturelle a mené à l’adoption d’un modèle d’intégration où la communication joue un rôle essentiel. Les compétences de communication des
citoyens doivent favoriser non seulement la compréhension interculturelle mais
aussi la satisfaction des besoins des individus et des groupes dans le respect
des valeurs de la démocratie québécoise.

L’approche interculturelle dans le processus d’aide. Margalit Cohen-Émérique.
Santé mentale au Québec, vol. 18, n° 1, 1993, p. 71-91.

Cette réflexion est l’aboutissement d’une recherche sur un groupe de migrants en France, d’une pratique de formation auprès de professionnels de l’action sociale et psychoéducative en milieu migrant, et de recherche sur ces pratiques de formation. Elle est le résultat d’un va et vient entre théorie et pratique, centré sur l’interaction entre populations migrantes et agents chargés de leur insertion en France: travailleurs sociaux, psychologues, personnel paramédical, enseignants et formateurs. (L’interaction est définie ici comme un processus d’échanges qui, par la communication, permettra aux interlocuteurs de s’influencer réciproquement.)

Médiateurs interculturels, passerelles d’identités, Margalit Cohen-Emerique, Sonia Fayman. ERES |Connexions, 2005/1 no 83, p.169 à 190.

L’analyse de trente entretiens de médiateurs, et surtout de médiatrices expérimentées, met en évidence le processus de fabrication de la médiation interculturelle, qui la différencie d’autres types de médiation. Les stratégies de ces acteurs dans la construction de leurs modes d’intervention se fondent sur deux dimensions principales : la position de tiers et le rôle de passerelle d’identité. Position de tiers qui les distingue de celle des acteurs institutionnels intervenant directement auprès des familles. Passerelles, car la médiation interculturelle facilite la communication et rapproche non seulement des personnes mais des univers culturels éloignés les uns des autres. Cette technique agit ainsi comme puissant facteur d’acculturation mutuelle et de modification des représentations.

Contexte québécois

Portrait de la discrimination au Québec: Enquête sur la diversité ethnique au Canada, 

Richard Y. Bourhis, Annie Montreuil, Denise Helly. Chaire Concordia-UQAM en études ethniques, 2005. 17 p. 
 

Le défi de la diversité au Canada et au Québec, Micheline Labelle. OPTIONS POLITIQUES
mars-avril 2005, 6 p.

Autres

Fiche Réseaux et Immigration

Cette fiche synthèse est présentée dans le cadre des formations de base en interculturel du centre de recherche Sherpa au CSSS de la Montagne. En se fiant sur l’expérience de familles maghrébines qui ont immigré au Québec, elle démontre l’importance des réseaux dans le processus d’immigration, surtout dans les moments clés qui marquent le cycle de vie.

Fiche Complexité du concept d’intégration

Cette fiche synthèse est présentée dans le cadre des formations de base en interculturel
du centre de recherche Sherpa au CSSS-CAU de la Montagne. Elle rend compte des
multiples sens que peut prendre le concept d’intégration dans la littérature scientifique
et dans le langage courant. L’ambiguïté théorique et les connotations qui s’accolent au
concept ont certainement une implication dans la pratique. Il s’avère donc important
d’y réfléchir.

 

Publicités